L'œuvre

L’intrigue couvre les aventures d’un gentilhomme (Alonso de la Mancha, dit Don Quixote) et de son ami Sancho Panza. Passionné de chevalerie, Quixote voue sa vie à la défense de causes nobles et à la conquête de sa dulcinée. Seulement, sa réalité est toute autre : pris entre rêves et imagination, il se retrouve, avec Sancho, dans des situations plus chaotiques les unes que les autres.

D’abord écrit par Cervantès comme une parodie des romans de chevalerie dans le but d’en finir avec un genre qu’il trouvait ridicule et mensonger, Don Quixote s’est vite imposé comme un nouveau genre littéraire, parce qu’en rupture avec l’écriture médiévale et de fiction. Plus tard même assimilée à une oeuvre philosophique, Don Quixote a su traverser les siècles et devenir légendaire au point d’intégrer des expressions dans notre quotidien comme le donquichottisme, la dulcinée, ou encore se battre contre des moulins à vents. Si l’on emploie l’expression « Don Quixote » aujourd’hui pour parler de chimères et de luttes vaines, il fait également référence à la générosité. Car au-delà de ses crises de folies, comme l’ont stigmatisé tant de personnes, et de ses mésaventures qui le ridiculisent, se dessinent aussi de nombreuses qualités. Tantôt rêveur éperdu, songeur amoureux, ou justicier de causes nobles, le personnage de Quixote est attachant malgré lui. Ce anti-héros - mais non pas antimodèle - nous laisse encore songeur, 400 ans après sa naissance.

L'auteur

Si beaucoup de personnes associent le personnage de don Quixote à Cervantes, c’est parce que certains détails de sa vie laissent supposer un rapprochement. Né en 1547, Miguel de Cervantes est issu d’une famille modeste et a grandi en Espagne. Son goût pour l’aventure l’amène à rejoindre l’armée espagnole de Naples, dans laquelle il participe à la bataille de Lépante. C’est là qu’il perd sa main gauche et se voit désormais surnommé le « manchot de Lépante » (Don Quixote de la Mancha). Après quelques années, il se décide à retrouver son pays d’origine mais est capturé par des Turcs d’Alger. Il doit alors attendre cinq années en Algérie avant que sa rançon ne soit payée par ses proches. A son retour en Espagne, il commence à écrire poèmes et pièces, puis se marie. Un poste d’approvisionneur de l’Invincible Armada lui est alors confié, avant qu’on ne le nomme percepteur des impôts. Accusé de détournement de fonds, il est arrêté et mis en cellule plusieurs fois. Toutes ses aventures ont nourri en lui une imagination débordante qui l’amène à créer le célèbre Don Quichotte de la Manche en 1605. Le succès fut tel que de nombreuses versions imitatrices sont nées. Cervantes a alors décidé d’écrire un deuxième tome en 1615, faisant mourir son héros afin que personne ne puisse en faire une suite...