Mise en scène

L'amitié comme fil rouge du spectacle

"Nous savons tous les deux que le monde sommeille par manque d'imprudence". J.Brel

A l'instar de l'Illiade ou de l'Odyssée, il existe dans le Quixote de Cervantès une variété infinie de niveaux de lectures. C'est l'apanage des chefs-d'oeuvre.

L'un d'entre eux est l'amitié indéfectible, inoxydable qui relie Quixote et Sancho. Même si elle n'est pas volontaire au départ, les hasards, les aventures, les accidents du parcours la solidifient jusqu'à l'inscrire dans le marbre. Ce sont autant les vicissitudes du parcours qui cimentent cette amitié que l'amitié elle-même qui permet de franchir les obstacles du parcours.

Sancho et Quixote sont ridicules ; mais parce que leur amitié ne faillit jamais, ils deviennent les ridicules magnifiques, les anti-héros superbes. Et de ce leitmotiv découleront tous les autres thèmes et symboles chers à ce livre.

Et c'est ainsi que nous nous reconnaissons en eux : ils sont comme nous et nous sommes comme eux, dans l'âme. Comme nous, ils sont pétris d'idéaux et de rêves. Comme certains d'entre nous, ils osent les vivre. Ce qui devient important ce n'est plus alors de réussir, c'est de traverser ensemble. L'amitié c'est l'union enrichissante de deux êtres, c'est une âme en deux corps.

"Tout ce que je peux dire, c'est qu'il n'y a rien de mieux au monde que d'être l'honorable écuyer d'un chevalier qui cherche les aventures." Sancho Panza

"Voici Sancho Panza, pour le corps tout petit, pour le courage un lion, miracle bien curieux, L'écuyer le plus sot et le plus vertueux Que le monde ait connu, croyez ce que je dis." Quixote

L'un a trouvé en l'autre, et inversement, le compagnon de route, l'ami fidèle de toutes les errances, le roc sur lequel se reposer. Qu'importe la folie ou la déraison, qu'importent les incompréhensions du dehors. Peu importe également le premier des deux qui partira, car tous les deux alors pourraient dire : "Je ne rentre plus nulle part - Je m'habille de nos rêves - Orphelin jusqu'aux lèvres - Mais heureux de savoir - Que je te viens déjà." J.Brel

La musique

Si le corps des comédiens est un support pour raconter telle ou telle aventure, il en est de même de la musique, qui peut devenir bruitage afin de camper une situation, telles les palles du moulin à vent, avant de s’endiabler dans un thème musical enlevé. Plus qu’un simple accompagnement, qu’un enjolivement de la chose, elle fait partie intégrante de l’aventure.

Par ailleurs, les instruments choisis, traditionnels ou baroques, apportent une ambiance particulière de par leur sonorité. Les musiciens ont passé de longues heures à expérimenter, essayer mille et une choses, pour que la musique soit, à part entière, un des personnages de l’histoire.